Orthodontie interceptive

L’interception a pour objectif d’arrêter ou, au moins, de minimiser les désordres alvéolo-dentaires et squelettiques qui perturbent la croissance, la fonction, l’esthétique et le psychisme, dans certains cas, des enfants.

Nous sommes en phase avec la médecine moderne : « prévenir vaut mieux que guérir ; ne pas traiter le symptôme, mais traiter la cause. »

Il existe trois types de traitement adaptés à la réalité clinique de chaque enfant :

    1. Les traitements par modifications des fonctions sans appareillage (rééducation myofonctionnelle, meulages occlusaux)
AvantAprès
Vue de face : Appareillage fonctionnel rééducation ventilation.
AvantAprès
Vue latérale gauche : Appareillage fonctionnel rééducation ventilation.
    1. Les traitements orthopédiques sur le maxillaire ou la mandibule
AvantAprès
Vue de face : traitement interceptif QH + 21812 maxi et activateur de propulsion.
AvantAprès
Vue latérale gauche : traitement interceptif QH + 21812 maxi et activateur de propulsion.
AvantAprès
Vue latérale droite : traitement interceptif QH + 21812 maxi et activateur de propulsion.
    1. Les traitements orthodontiques simples fixes ou amovibles
AvantAprès
Vue de face : traitement interceptif QH correction inversé articulé.
AvantAprès
Vue latérale gauche : traitement interceptif QH correction inversé articulé.
    1. Ces traitements sont éventuellement suivis d’une contention amovible et d’une réévaluation en denture définitive complète.
AvantAprès
Vue latérale gauche : interception puis traitement fixe en denture permanente - 2 ans entre les 2 traitements.
AvantAprès
Vue latérale gauche : traitement interceptif QH correction inversé articulé.
  • L’interception a-t-elle résolue complètement le problème ?
  • Une seconde phase de traitement orthodontique est-elle nécessaire pour finir l’alignement des dents ?

L’objectif de l’interception est d’éviter ou de simplifier le traitement orthodontique en denture permanente, c’est à dire à l’âge de l’adolescence.