Orthodontie linguale

Il y a encore peu de temps, l’orthodontie était considérée par le grand public, et par certains praticiens, comme une discipline réservée aux enfants.

Les adultes pensaient à tort que cela n’était plus possible pour eux.

L’augmentation massive des premières consultations adultes coïncident avec l’évolution des techniques de restauration cosmétique en dentisterie. De plus, le développement des moyens de communication, faisant état des possibilités de traitement chez l’adulte, a ouvert de nouvelles perspectives pour beaucoup d’entre eux.
L’influence des médias a été prépondérante et l’apparence esthétique joue un rôle majeur dans notre société. La possibilité de rétablir un sourire harmonieux dans une face bien équilibrée est possible sans que le dispositif utilisé soit visible.

L’exigence esthétique des patients ainsi l’évolution technologique a permis aux fabricants d’attaches linguales d’améliorer de nombreux inconvénients présents sur les premières attaches.
L’attache linguale « idéale » n’existe sans doute pas encore mais de nombreuses améliorations ont été réalisées depuis l’attache inventée par KURZ en 1975, qui était une attache vestibulaire collée sur la face linguale.

1975 KURZ aux EU et FUJITA au JAPON dépose le brevet de l’attache Linguale.

orthodontie linguale

Attaches Ormco° et Fujita et leurs concepteurs respectifs (d’après site officiel SFOL) (37)

En 1973, KURZ colle des boîtiers vestibulaires modifiés sur la face linguale et en 1979, il crée une attache linguale spécifique en collaboration avec Ormco. La technique linguale était née.

Les premières attaches utilisées en technique linguale étaient empruntées à la technique vestibulaire. Les difficultés furent nombreuses. L’accessibilité visuelle pour le collage était limitée, la base de l’attache n’était pas adaptée à la surface dentaire linguale, les colles étaient à leur balbutiement.
La technique progresse parallèlement à l’évolution de la forme des attaches et de leur moyen de positionnement sur l’arcade. La précision apportée au positionnement des attaches linguales a constitué très vite une des clés du succès.
Smith, Gorman et coll en 1986, compte tenu des difficultés rencontrées limitent les indications de l’orthodontie linguale à quelques types de malocclusions. Cependant, Creekmore en 1989 est plus enthousiaste et énonce les avantages d’une orthodontie linguale :

  • risque limité d’endommager l’émail ou de décalcification lors de mauvaise hygiène
  • meilleur visibilité des résultats puisque les faces vestibulaires sont bien visibles
  • meilleur visualisation des résultats esthétiques sur le visage, l’épaisseur des brackets n’étant plus là pour déformer les lèvres

La difficulté de coller les attaches sur les faces linguales fut résolue par la technique de collage indirect. En effet la majorité des informations nécessaires aux traitements seront incorporées au moment du pré-encollage des attaches au laboratoire.

Les procédés de laboratoire ont été constamment améliorés et à ce jour au cabinet nous utilisons principalement deux types d’attaches linguales :

Les Attaches linguales auto-ligaturantes

Les attaches 2D

Source :  mémoire du diplôme universitaire de l’orthodontie linguale du Docteur S. Bouchonneau (15/09/2007)

 

De gauche à droite : Attache 2D / 3 différents type d’attaches 2D / Crochet médian pour contrôle du torque / Crochet en T / Tubes pour molaires

De gauche à droite : Attache 2D / 3 différents type d’attaches 2D / Crochet médian pour contrôle du torque / Crochet en T / Tubes pour molaires

orthodontie linguale 10

Attache linguale simplifiée et pseudo auto-ligaturante mise au point par le Dr Julien Philippe.

orthodontie linguale 11

Attache linguale simplifiée et pseudo auto-ligaturante mise au point par le Dr Julien Philippe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

orthodontie linguale 12

Arcade mandibulaire

orthodontie linguale 13

Arcade maxillaire

orthodontie linguale 14

Vue de face