Orthèses d’avancée mandibulaire

Ronflement et apnées du sommeil

Pendant le sommeil, les muscles de l’organisme se relâchent, la gorge se ressere, le palais vibre et le ronflement apparaît. Chez certains ronfleurs, la gorge peut se fermer totalement pendant plus de dix secondes, empêchant tout passage d’air : on parle alors d’apnées .
Pendant l’apnée l’oxygène du sang diminue, la tension artérielle augmente la fréquence du cœur s’accélère .
L’apnée se termine grâce à un éveil qui est trop bref pour que le ronfleur en ait conscience.

Ainsi le ronflement peut être associé à des apnées sans que vous ne le sachiez. Dans ce cas, une somnolence excessive dans la journée peut être ressentie, augmentant les risques d’accidents de la route liés à l’endormissement.
Selon une étude récente de « 40 Millions d’automobilistes » (avril 2013), l’endormissement au volant serait responsable de 750 morts par an et de 1 accident mortel sur 3 sur autoroute . Les facteurs aggravants de cet endormissement sont le manque de sommeil, les troubles du sommeil comme l’apnée, la prise de certains médicaments, la prise d’alcool et de drogues principalement .

Dans la journée, on retrouve souvent une hypertension artérielle chez le patient ronfleur apnéique.
Le diagostic ne peut être posé qu’à partir d’un enregistrement du sommeil. Les deux principaux traitements de l’apnée sont :

  • la ventilation par pression positive continue (la PPC)
  • l’orthèse d’avancée mandibulaire (l’OAM)

L’orthèse d’avancée mandibulaire (l’OAM)

C’est un dispositif médical sur mesure réalisé à partir des empreintes de vos dents .Elle est composée de deux gouttières reliées par un dispositif ( biellettes ou autre système qui permet d’ajuster et de personnaliser l’avancée mandibulaire )
Simple d’utilisation, l’OAM offre de nombreux avantages par rapport à la PPC :

  • discrète
  • facilement transportable
  • silencieuse…

Pour que le traitement soit efficace,l’orthèse doit être portée chaque nuit.Un suivi dentaire régulier est par ailleurs indispensable .

L’indication de port de cette orthèse est posée après enregistrement du sommeil par un medecin Pneumologue ou Orl .
L’orthèse d’avancée mandibulaire peut être le seul traitement de l’apnée du sommeil ou du ronflement, ou peut venir en complément de la PPC pour les patients qui se déplacent beaucoup grâce à sa facilité d’utilisation.
L’OAM peut aussi être un facteur d’acceptation de la chirurgie orthognathique d’avancée mandibulaire chez des patients présentant une mandibule trop reculée .
En effet des décalages squelettiques dus à une mandibule trop en arrière peuvent aussi être responsables de troubles sévères de la respiration et notamment d’apnées du sommeil et/ou de ronflements.

Site internet à consulter de la Société Française de Medecine Dentaire du Sommeil www.sfmds-sommeil.org/